Vers un mouvement pro-israélien international

L’événement le plus important de la semaine à mes yeux a été le mouvement enclenché par Glenn Beck à partir des soirées qu’il vient d’organiser en Israël, et qui se sont achevées en apothéose mercredi 24 août. Le discours tenu par Glenn Beck à Jérusalem a été impeccable de droiture morale et d’amitié sincère envers Israël. Je devrais le citer en entier tant chaque phrase me touche au cœur. Je me limiterai à quelques extraits, particulièrement marquants :

« En Israël, il y a plus de courage chez un seul soldat que dans l’ensemble des cœurs froids de tous les bureaucrates des Nations Unies. Droits de l’homme, disent-ils. Mais sur quel pays focalisent-ils leur attention ? La Libye ? La Syrie ? La Corée du Nord ? Non. Ils condamnent Israël. Le petit Etat d’Israël. L’Etat démocratique et libre d’Israël. Israël, le pays qui accorde une valeur essentielle à la vie ». Je partage ces propos. J’ajouterais seulement qu’on doit les fondements de l’idée même de droits de l’homme au judaïsme.

Mille sept cent personnes seulement on assisté au discours de Glenn Beck, mais plus de mille quatre cent salles de par le monde l’ont retransmis. Et, surtout, Glenn Beck a annoncé qu’il entendait mettre en place un mouvement planétaire de soutien à Israël. il est temps. Il y en a assez de prétendre que l’Organisation des Nations Unies,incarne en quoi que ce soit un « droit international ». Il y en a assez des mensonges de tant de journalistes et de prétendus intellectuels. Il y en a assez d’appeler sans cesse Israël à la «retenue» face au terrorisme djihadiste. Il faut que la vérité soit dite. Il faut que la propagande anti-israélienne, qui est fondamentalement une propagande antisémite, soit combattue et réfutée. Il faut que les mensonges soient révélés pour ce qu’ils sont et que les menteurs soient démasqués.

Ce n’est pas seulement la tâche des Juifs, ce doit être la tâche de tous les hommes dignes et droits. Tout particulièrement de ceux qui ne sont pas juifs, car ils peuvent répondre comme je le fais lorsqu’on m’interpelle sur le sujet : non, je n’ai pas l’honneur d’être juif, mais je suis humaniste, et résolument du côté de la liberté, de la démocratie et de la dignité de l’être humain, et, de surcroît, je suis absolument hostile aux falsifications de l’histoire et de l’information, cela vous dérange ? Si c’est le cas, tant mieux ! Je suis né chrétien, mais je me dis aujourd’hui agnostique. Les valeurs essentielles du judaïsme sont les miennes. Les valeurs essentielles du christianisme sont les miennes aussi. Glenn Beck est chrétien. Deux pays lui sont particulièrement chers : les Etats-Unis et Israël. C’est un homme qui a pris des risques pour Israël, et qui a mis sa carrière en jeu. C’est un homme qui a un auditoire vaste. Ce qu’il fait est très important. Il le fait au moment où c’est nécessaire, parce qu’il sait lui-même que c’est nécessaire.

Je souhaite plein succès à son entreprise. L’important est que la vérité avance, qu’Israël vive, et que, face aux manœuvres souvent répugnantes des ennemis d’Israël, face aux menaces d’assassins djihadistes qui, parfois, hélas, se concrétisent, quelques uns qui, je ne veux pas en douter, seront de plus en plus nombreux, se tiennent debout.

Extrait d'un article de Guy Millière pour www.Drzz.fr

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×