On n’est pas couché, une histoire à dormir debout

.

Véronique Genest violemment attaquée dans « On n’est pas Couché »

Véroonique Genest  ONPCPour ceux qui n’auraient pas vu l’émission ONPC, la vidéo de l’émission montre la désinformation sur Israël, les mensonges éhontés, et l’agressivité dont a été victime Véronique Genest. Le traquenard  dont elle a été victime, et l’antisémitisme dans toute sa splendeur. Qui ose encore parler de service public ? Rappelons que la désinformation et les mensonges diffusés par les médias sur Israël sont en grande partie responsables de la montée de l’antisémitisme en France et des actes de violence dont sont victimes les juifs.
Voici ce qu'en écrit Josiane Sberro:
"Samedi soir sur FR2, une  émission prometteuse sur un thème peu connu du public : L’élection nouvelle d’un député représentant les français de l’étranger. On attend d’en découvrir les charges, les fonctions et l’étendue du secteur d’intervention. L’invitée est Veronique Genest actrice joviale et populaire, qui se présente en suppléante pour la huitième circonscription- Italie, Grèce, Chypre, Malte, Turquie, Israel-, du titulaire israélien. Une candidate néophyte et bien peu méfiante, livrée sans défense à des amuseurs publics patentés.

Des clowns tristes aux crocs aiguisés. Leur obsession anti-israélienne franco française explose en un ricanement malsain ; elle leur tient lieu d’idéologie politique.

Tandis que la victime s’installe avec joie, entre les trois compères les échanges de sourires entendus en disent long sur le sacrifice qui se prépare sur l’autel de la dérision.

C’est l’arène du samedi soir, le cirque de Ruquier.

Commence alors sans préambule un interrogatoire tout droit sorti des vestiges de la Guépéou dont les medias français ont gardé le secret.

« Vous avez tenu il n’y a pas si longtemps des propos islamophobes - attaque le maître de séance- et vous allez représenter Israel en France » !

« Mais non objecte la malheureuse, je ne suis ambassadrice de rien du tout, il s’agit de huit pays! »

La sentence tombe, irrémédiable : « Parmi lesquels Israël ! ». Israël ! Ce terme est aboyé comme une injure, une insulte à l’humanité, une tache pour la géographie mondiale. Oser ainsi se camoufler parmi huit pays « innocents ». Quelle perversité.

 Ruquier est en verve et le chauffeur de salle participe à la fête. Ce soir c’est d’Israël que l’on parle et l’on rase gratis. 

La grande dame intellectuelle de service prend le relais de cet interrogatoire impitoyable : « Vous suppléez un candidat qui ose écrire : Territoires disputés au lieu de Territoires occupés ».

"Mais c’est ainsi que l’on dit en Israël", ose la malheureuse.

En face, le chevalier de la grande figure à l’œil généralement éteint et absent s’illumine soudain. Sus à la dame islamophobe. « Ce sont des positions d’extrême droite, vous les soutenez, dites le, dites le » !

Nous vivons en direct la colère d’un preux chevalier qui  revient de croisade.

Son prénom  moyenâgeux nous le dit et sa geste héroïque le confirme «  je suis reporter moi, je suis allé dans les Territoires vous y êtes allée vous dans les Territoires j’ai vu j’ai visité ? »

En face, la pauvre petite chose éperdue qui pensait parler de culture française, de francophonie, de Turquie et de Grèce, en a perdu le fil de sa pensée. Elle tente dans un gargouillis d’avancer des arguments. A trois contre un, munis de notes traitresses et de mises à mort soigneusement  mises en scène, la partie est jouée.

Les arguments se révèlent enfin dans une haine qui n’a plus à se camoufler devant la victoire toute proche.

On apprend de la belle dame que la circonscription d’Israel comprend le plus grand nombre de votants possibles : « c’est là qu’il y a le plus de français expatriés ». Cette circonscription pourrait donc bien emporter l’élection. Voilà donc le véritable sujet de crainte de nos trois compères.

Poursuivant sa démonstration, elle affirme : « si l’on veut remonter encore avant, la création de l’état d’Israël s’est faite sur cette terre sur un mythe : celui d’une terre sans peuple et d’un peuple sans terre. »

Last but not least, prenant pitié de la victime, notre grande dame fait une tentative généreuse pour lui tendre une main amie et donne l’estocade:

« Enfin, je ne sais pas, c’est sans doute votre mari, vous êtes peut être manipulée ». 

La volonté d’élimination d’Israël se fait plus claire et sous les rires et les tocades ce n’était pas un simple jeu. Veronique aura bu son calice jusqu’à la lie.

De cette triste soirée  je retiens la tristesse du bateau qui sombre emportant la moralité et l’esprit critique de nos informateurs.

Je retiens que ce naufrage emporte sous les eaux une personne qui représentait l’intelligence humaine et les qualités morales d’analyse quand elle parlait d’éducation, d’école et de société. Nous lui devons cette jolie phrase dans ses quinze mesures pour sauver l’école :

« Ce n’est pas seulement la télévision qui produit des esprits assoupis, c’est l’école qui ne fournit plus aux esprits les défenses pour rejeter l’abrutissement ». Puisse-t-elle  les relire et se remettre en question il en est temps, car pour les deux autres énergumènes la cause est définitivement perdue.

  Josiane Sberro©11-03-2013

Notre commentaire: Dans l'émission de Ruquier, il est d'usage de "chambrer" les invités. J'ai donc écouté l'émission en rediffusion et là...oui vraiment, ils ont exagéré. Ils n'ont pas cessé de harceler Véronique Genest, accusée à tort d'être extrêmiste de droite, sur sa soi-disant islamophobie, et sur ses positions dans le conflit Israélo-palestinien. Mais je trouve que Véronique Genest ne s'en est finalement pas mal tirée.

Ce qui me désespère, c'est ce sempiternel message, qui victimise les palestiniens, occupés, colonisés, humiliés par un sionisme conquérant et dominateur. Ce que nos chers médias ont du mal à comprendre, c'est d'abord que les israéliens partagent les mêmes valeurs que les européens, dont ils n'ont pas de leçons de démocratie, ni de justice, ni même de laïcité, à recevoir. En outre, et surtout, les israéliens sont condamnés à vaincre, ou à disparaître. En ce qui me concerne, je préfère qu'ils soient vainqueurs, plutôt qu'exterminés, assassinés, violés, pillés par leurs voisins, comme ils savent si bien le faire (n'est-ce pas le seul programme électoral du Hamas?). Ne peut-on enfin laisser les israéliens vivre en paix? Messieurs les journalistes, laissez donc Israël tranquille, plutôt que de jeter sans cesse de l'huile sur le feu!

En tout cas, il est sûr que Véronique Genest ne s'attendait absolument pas à la charge inadmissible qui a été dirigée contre elle, pour la bonne et simple raison qu'elle n'était visiblement pas venue pour parler d'Israël, mais des français à l'étranger...Je m'interroge sur les réactions qu'auraient suscité des propos identiques, dirigés contre un pays musulman.
 
Jacques Busseuil
 

Vidéo: Alain Wagner ridiculise Aymeric Caron et défend Veronique Genest

 

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site