"Halte à la dérive islamiste", l'appel de l’imam de Drancy

.

Dans l'ouvrage Agissons avant qu'il ne soit trop tard, à paraître jeudi 14 février 2013, l'imam de Drancy, Hassen Chalghoumi, tire la sonnette d'alarme. Témoin de la montée en puissance du radicalisme islamique en France, l'homme appelle à la prise de conscience de la dérive criminelle de jeunes musulmans. 

Des salafistes ont promis sa mort. C'est d'ailleurs talonné par des policiers en civil, dans un bureau verrouillé, que l'imam nous raconte son combat. Et l'angoisse perpétuelle qui l'accompagne. "Qu'ai-je donc fait ? nous lance-t-il. En parlant des juifs, de leur histoire, de la Shoah, je veux lutter contre les racismes, et au final nous protéger aussi, nous, musulmans. Mais j'ai été pris pour ennemi".

 Mais l'homme ne désarme pas. Dans l'ouvrage Agissons avant qu'il ne soit trop tard, un entretien avec le journaliste David Pujadas, l'imam tire -une nouvelle fois- la sonnette d'alarme. "Avant qu'il n'y ait d'autres Mohamed Merah, lance-t-il, avant que le front national ne l'emporte, avant que les sites internet radicaux ne récupèrent nos jeunes" !

La récente visite d'imams  au Mémorial de Drancy, sous la conduite de l’imam Chalghoumi, constitue un événement. Cette visite enfreint avec audace un tabou idéologique et politique répandu dans le monde arabo-musulman : le négationnisme de la Shoah qui s’inscrit dans la doctrine du complot juif mondial au profit du sionisme.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site