Ce que pense Yair Lapid de Jérusalem et des implantations juives…

.

 

Print Friendly

La grande surprise des élections israéliennes est l’arrivée massive des députés de Yesh Atid (il y a un futur) au parlement. Alors que le parti n’a qu’un an d’existence, il vient de rafler 19 sièges sur 120 à la Knesset. Lapid devrait rejoindre la coalition gouvernementale de Netanyahu.

Yesh-Atid_2459353b

Et avec 19 mandats, Lapid et les siens devraient avoir une certaine influence sur le gouvernement et ses choix, dans tous les aspects de la vie publique.

Quels sont les principes Lapid concernant une éventuelle reprise du processus de paix ?

Le programme du parti, formulée par Ofer Shelach, un ancien journaliste, par ailleurs numéro 6 sur la liste, affirme qu’Israël cherchera à revenir à la table des négociations avec les Palestiniens avec le principe de « deux Etats pour deux peuples » servant de base au processus.

Quel sera le sort des communautés de Judée et de Samarie?

Yair Lapid a choisi de lancer sa campagne à Ariel, ce qui en dit long sur les intentions de son parti à propos de la Judée-Samarie. Ariel est une des plus grandes implantations juives dans la région.

Selon Yesh Atid, dans le cadre des négociations, les gros blocs d’implantation, à savoir Ariel, Maale Adumim et Gush Etzion resteront dans les frontières d’Israël. Au cours des négociations de paix, aucune nouvelle implantation ne sera créée, mais jusqu’à la signature des accords, Israël continuera à construire des immeubles pour répondre à la demande de la croissance naturelle des implantations existantes.

Un échange de terres est une option, selon Yesh Atid. Cependant, Lapid a déclaré à plusieurs reprises tout au long de sa campagne que les communautés en Judée et Samarie constituent un fardeau financier pour l’économie d’Israël, et il a l’intention de changer cela.

Quant à Jérusalem, Yesh Atid indique clairement: « Jérusalem est la capitale éternelle d’Israël et son unité est le symbole de notre Nation. Jérusalem restera unifiée et sous souveraineté israélienne. Jérusalem n’est pas seulement un lieu ou une ville, mais le centre du judaïsme- l’ethos israélien et le lieu saint pour lequel tous les juifs ont toujours priés depuis des millénaires. » Selon Lapid, « nous n’avons aucune raison d’exister sans Jérusalem. »

Lapid a, par ailleurs, l’intention d’offrir la nationalité israélienne aux arabes de Jérusalem-est.

De nombreuses questions restent ouvertes. Le mois prochain devrait être très utile pour qui veut comprendre la manière dont Lapid et ses 18 amis députés vont changer l’avenir d’Israël.

Par Pierre Balouka – JSSNews 

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×